De 1967 à 2016 il aurait été responsable d’au moins une malformation chez environ 4100 enfants en France selon une étude des autorités sanitaires l’année passée.

Le valproate ne sera donc plus prescrit pendant la grossesse et ne doit plus être prescrit  aux filles, adolescentes et femmes en âge de procréer sauf circonstances exceptionnelles, a précisé l’ANSM